ARCS-EN-CIEL - Phénomènes dérivés

1)     Arcs secondaires, et bande d’Alexandre

        Un arc-secondaire concentrique au premier arc peut apparaître en même temps que l’arc-en-ciel. Il a un rayon plus grand que le premier arc et apparaît sous un angle de 50-53 degrés à l’opposé du soleil. On observe donc ce phénomène au dessus de l’arc d’origine.

           Il est dû à une double réflexion de la lumière solaire dans les gouttes d’eau. C’est pourquoi ses couleurs sont plus pâles et inversées par rapport à celles du premier arc : le bleu à l’extérieur et le rouge à l’intérieur.

 

         Entre le premier et le deuxième arc-en-ciel , une partie plus sombre nous apparaît : la bande sombre d’Alexandre. C’est une bande intermédiaire qui correspond à l’absence de rayons réfractés .

          Dans des conditions exceptionnelles, on peut apercevoir un troisième arc-en-ciel, encore moins lumineux que le second, et présent à son voisinage. Ses couleurs sont inversées par rapport à l’arc secondaire, donc identiques au premier.

D'autre part, dans la direction du soleil, à environ 45 degrés, on peut quelquefois observer deux arcs inversés l’un par rapport à l’autre. Ils sont provoqués par les triple et quadruple réflexions des rayons lumineux dans les gouttes d’eau. Ce phénomène est très rare et très difficile à observer surtout à cause de la proximité du soleil. Il apparaît sous forme de morceaux d’arcs visibles par intermittence.

2) Arcs surnuméraires           

ah pas de chance        On peut apercevoir des arcs surnuméraires, de couleur rose-vert, placés sous l’arc principal et produits par les rayons encadrant cet arc. Ainsi, sous l’arc principal, il apparaît des arcs de plus en plus petits, minces et de moins en moins lumineux.     

 

 

 

        Ces arcs sont dûs à des phénomènes de diffraction, et à des interférences de la lumière lors de ses différentes réflexions dans les gouttes d’eau, mais dépendent également d’autres facteurs, comme la dispersion du diamètre des gouttes d’eau.

         De plus, les arcs surnuméraires apparaissent lorsque le diamètre des gouttes est inférieur à 1 mm et entourent rarement les arcs secondaires.

 

  3) Boucle de brouillard

ah pas de chanceLorsque l’arc-en-ciel a lieu tôt le matin, et est provoqué par le brouillard, il porte le nom de boucle de brouillard. Les rayons solaires sont donc réfléchis et réfractés à l’intérieur des gouttes d’eau d’un nuage situé au sol.

 

Cependant, ce phénomène nous apparaîtra très pâle, ou même incolore, puisque les minuscules gouttes d’eau du brouillard réfractent moins bien la lumière.

  4)     Arc-en-terre 

ah pas de chance

         Dans le cas de l’arc-en-terre, ce sont les gouttes de rosée qui remplacent les gouttes de pluie et réfractent ou réfléchissent la lumière. Ce phénomène se produit donc à petite échelle, près du sol, quand le soleil est relativement haut, au dessus de l’horizon.          

 

 

   5)     Cercle-en-ciel 

Lorsqu’on est en altitude, en avion par exemple, on peut observer un cercle-en-ciel, c'est-à-dire un arc-en-ciel « inversé ».

 

                    ah pas de chance     

 

  6)     Arc-en-ciel nocturne     

  

   Parfois, les rayons lunaires peuvent être réfléchis et réfractés dans les gouttes de pluie. Pour cela, il faut que la pleine Lune soit relativement basse sur l’horizon par temps clair.

 

                          Ah pas de chance

 

    L’arc qui nous apparaît est alors peu coloré, plutôt pâle, avec quelquefois un bord rouge pâle.

 

 

Page précédente

14 votes. Moyenne 3.07 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×