ARCS-EN-CIEL - Présentation et description de l'arc-en-ciel

1) Présentation                                  

ah pas de chanceL'arc-en-ciel a toujours impressionné et attiré l’Homme, ce qui explique les nombreux mythes et légendes dont il est à l’origine. Par exemple, d’après une croyance irlandaise, un coffre rempli d’or se trouverait au pied des arcs. La Bible le mentionne également en signe d’alliance entre Dieu et l’Humanité. Il représente pour les bouddhistes l’illumination de Bouddha, qui descend du ciel par un escalier aux sept couleurs, ayant pour rampes deux serpents. Au Tibet, il évoque l’ascension des âmes des souverains vers le ciel.

        Aujourd’hui, beaucoup de drapeaux s’inspirent des couleurs de l’arc-en-ciel, comme celui des mouvements pacifistes européens ou gays et lesbiens.

        Ce n’est que depuis 1660 que l’on peut expliquer sa formation, grâce à une expérience de Newton.

        Après avoir décrit le phénomène, nous allons étudier le principe de sa formation pour en venir à l’explication de ses différents phénomènes dérivés.


  2) Description

        L’arc-en-ciel est un phénomène météorologique lumineux en forme d’arc, offrant les couleurs du prisme (violet, indigo, bleu, vert, jaune, orangé, rouge), et qui est produit par la réfraction et la réflexion des rayons du soleil dans les gouttes de pluie. (Petit Robert)

   ·        Conditions de visualisation

 

 

 

Pour observer un arc-en-ciel, il faut :

- que le soleil brille pendant la pluie ou se trouver à proximité d’une chute d’eau.

- que la source lumineuse se trouve derrière l’observateur, il est donc visible à l’ouest le matin, et à l'est l'après-midi.


Les arcs-en-ciel les plus spectaculaires ont lieu lorsque la moitié du ciel opposée au Soleil est obscurcie par les nuages mais que l'observateur est à un endroit où le ciel est clair.

Quant aux arcs-en-ciel les plus colorés, ils nous apparaissent après un orage ou une averse importante, lorsque les gouttes qui permettent la dispersion de la lumière sont plus grosses.

D’autre part, lorsque la pluie est irrégulière, ou que les nuages sont déchirés, il arrive qu’on ne voit qu’une partie de l’arc.

Par temps de neige, ce phénomène n’a pas lieu.

L'arc-en-ciel dépend du mouvement des gouttes de pluie, de la position du Soleil et de celle de l'observateur au sol. Il n'y a donc pas deux personnes observant le même arc-en-ciel, puisqu'il est produit par différentes gouttes d'eau. Par ailleurs, il est évident qu’on ne peut jamais atteindre un arc-en-ciel, puisqu'il se déplace en même temps que nous et que notre angle d'observation ne cesse de changer.

 

Ah pas de chance


32 votes. Moyenne 3.41 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×