Définitions - Les aurores polaires

Une éruption solaire est un événement primordial de l'activité du Soleil. Elle se produit à la surface de la photosphère et projette au travers de la chromosphère un jet de matière ionisée qui se perd dans la couronne à des centaines de milliers de km d'altitude. 

Les sursauts solaires sont les manifestations radioélectriques des éruptions solaires. Ils se produisent surtout en période de grande activité solaire en accompagnant l'évolution des taches.

Le vent solaire est un vent de particules chargées (essentiellement des protons et des électrons) qui s'échappent du Soleil vers le milieu interplanétaire et au-delà. Leur vitesse peut atteindre 900 km/s.

ah pas de chance

 

La photosphère est la couche de gaz qui constitue la surface visible des étoiles et donc du Soleil et où se forment la plupart des raies spectrales présentes dans son spectre depuis l'UltraViolet jusqu'à l'Infrarouge.

La chromosphère est la couche de gaz de couleur rose, transparente pour la lumière visible, qui entoure la photosphère. (Sa couleur rose est dûe à l'émission lumineuse de l'hydrogène ionisé à la longueur d'onde Hα (656,3 nm).)

La couronne solaire est la partie de l'atmosphère du Soleil située au-delà de la chromosphère et qui s'étend sur des millions de kilomètres en se diluant dans l'espace. 

La magnétosphère et ses différentes régions :  

ah pas de chance

 

ah pas de chance

Les cornets polaires se trouvent sur la partie diurne de la Terre, comme nous le voyons sur le schéma ci-contre.    

 

 

 

 

Un cycle solaire est une période pendant laquelle l'activité du Soleil varie en reproduisant les mêmes phénomènes que pendant la période de même durée précédente.

La magnétopause est la limite entre le vent solaire et les lignes de champ magnétique. Le vent solaire, rencontrant cette limite, est compressé. Sa densité est alors plus importante que lors du trajet Soleil-Terre.  

La magnétogaine est définie par le vent solaire qui s'écoule le long de la magnétosphère. Il existe de nombreux courants à l'intérieur de la magnétogaine.  

ah pas de chance

 

Les ceintures de radiation sont composées de particules qui proviennent essentiellement de l'ionosphère, déviées par des rayons cosmiques. Elles sont alors très excitées.

 

Ces particules se déplacent du nord au sud en suivant les lignes de champ magnétique terrestres par la force de Lorentz. Elles font des allers-retours permanents en raison d'un phénomène de miroitement à chaque pôle, ce qui va leur permettre de conserver leur excitation.

La première ceinture est constituée essentiellement de protons à haute énergie, supérieur à 1Mev (mega électron volt) et la ceinture externe, est, elle, constituée d'électrons eux aussi à haute énergie, supérieur à 1Mev.  

 

ah pas de chance

 

 

 

Les feuillets de plasma :  

 

 

 

Les lobes sont deux régions où le plasma est très peu dense, situés dans la queue de la magnétosphère, plus précisément entre la magnétopause et les feuillets de plasma. Ces lobes possèdent leurs propres champs magnétiques, ce sont ces champs magnétiques internes qui vont faire pression sur le feuillet de plasma. 

 

 

La reconnection magnétique est le mécanisme qui permet de brutalement convertir l'énergie stockée dans un champ magnétique en d'autres formes d'énergie.

 

 

 

La ionosphère est une région de l’atmosphère située entre la mésosphère et la magnétosphère, c’est-à-dire entre 60 et 800 km d’altitude. Elle est constituée de gaz fortement ionisés à très faible pression et à haute température.

L’ionisation est le processus de transformation d'un atome ou d'une molécule en ion. Cela peut se produire grâce à un apport d'énergie (rayonnement incident énergétique, par exemple X et gamma, choc...). 

On appelle excitation tout phénomène qui sort un système de son état de repos pour l'amener à un état d'énergie supérieure.  

ah pas de chance

2 votes. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site