LES MIRAGES - mirages froids, chauds, fata morganas

1)    Les mirages chauds, mirages d’été, ou mirages inférieurs

 

Lorsque la température du sol est très chaude, comme celle d’une route sous un soleil de plomb, l’air au sol se réchauffe aussi et son indice est par conséquent moins élevé que celui de l’air plus froid situé au dessus.

  

ah! pas de chance

 

Le rayon émis va être réfracté suite à cette différence de milieu.

C’est dans ce cas qu’il y a un mirage car l’observateur croira voir une flaque d’eau sur le sol, alors qu’il s’agit de l’image réfractée du ciel.

 

ah pas de chance

 

2)    Les mirages froids, mirages d’hiver, ou mirages supérieurs

ah pas de chance

          Dans le cas du mirage froid, la couche d’air près du sol est de température très froide et donc d’indice important, la courbure du rayon ne sera alors plus dirigée vers le haut mais vers le bas. Ainsi, les objets se dédoublent avec une image renversée comme un reflet sur un lac, sauf que celui-ci est dans le ciel.    

 

ah! pas de chance

 

Dans les régions polaires, dont le sol est vraiment très froid, les rayons lumineux peuvent être courbés à un tel point qu’il devient possible de voir flotter en l’air des objets situés au-delà de l’horizon. Comme sur le schéma ci-dessous.

 

 

ah! pas de chance
Cette photographie d’un mirage froid a été réalisée vers 1900 dans le Cantal.    


3)    Les fata morganas

Quand des couches d’air chaud et d’air froid se superposent, il peut y avoir une succession de mirages d’été et de mirages d’hiver. Les images sont donc amplifiées et déformées de façon exceptionnelle, l’oeil peut croire apercevoir des objets alors que ce n’est pas le cas.

 

ah! pas de chance

Fata Morgana photographiée dans les Alpes

 

         Lorsqu’au Moyen Âge, les croisés crurent voir des châteaux dans la brume, près du détroit de Messine, en Méditerranée, ils attribuèrent ce phénomène à la fée Morgane qui, d’après la légende, pouvait construire des palais sur les eaux, d’où le nom de Fata Morgana.

Bien que très rares, il existe des régions où les apparitions de Fata Morgana sont plus fréquentes, comme dans le golfe de Botnie dans la mer baltique, dans la baie de la Table en Afrique du Sud, ou encore dans les régions polaires.

ah! pas de chance

Fata Morgana sur le détroit de Messine,  d’après une estampe de Guglielmo Fortuyn (1773).  


Il existe également des Fata Brosama (signifiant « brouillard de fée »), phénomènes ressemblant à la Fata Morgana, mais en moins marqués. Elles nous apparaissent sous la forme d’un mur suspendu, plat et uniforme, avec beaucoup de variations de lumière, ou alors d’un brouillard au bord lumineux flottant au dessus de la mer.



Page précédente                                                                Page suivante

26 votes. Moyenne 3.54 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site